Rechercher

Bénéfices de la réflexologie plantaire sur les lombalgies


La lombalgie ou douleur du bas du dos est un trouble très fréquent qui concerne ou concernera 80% d’entre nous. Cette fréquence importante est liée au fait que les vertèbres lombaires soient constamment sollicitées et qu’elles soutiennent la plus grande partie du poids de notre corps.


Une lombalgie peut-être aiguë, on parle alors de lumbago. Cette douleur bien qu’elle soit le plus souvent bénigne est très gênante et handicapante dans la vie quotidienne. Elle est aussi responsable d’un grand nombre d’arrêts maladie. Sa durée est en général de sept jours, mais peut aller jusqu’à quatre semaines. Cet épisode douloureux peut se reproduire plus ou moins fréquemment sur plusieurs mois ou plusieurs années.

On parle de lombalgie chronique quand le trouble est installé depuis plus de trois mois, cela concerne 5 à 8% des cas.


Causes


Il est souvent difficile de déterminer l’origine précise d’une douleur située dans la région lombaire. Le plus souvent, il s’agit d’une atteinte des disques intervertébraux (dégénérescence, hernie) qui entraine une compression nerveuse. En réaction, une contraction musculaire intense provoque un blocage dans la région lombaire.

Cela survient fréquemment après un effort important lié à un port de charges lourdes dans une mauvaise posture. Le lumbago peut aussi survenir après un « faux mouvement » réalisé au quotidien, pas nécessairement après avoir soulever des charges excessives.


Certains facteurs favorisent la survenue de lombalgies, mais aussi le passage à un état chronique:

  • Mouvements répétitifs quotidiens le plus souvent liés à l’activité professionnelle

  • Surcharge pondérale Manque d’exercice physique / sédentarité ou au contraire exercices physiques trop intenses

  • Stress chronique qui augmente les tensions musculaires au niveau du dos

  • Faiblesse musculaire

  • Âge

Quand la douleur irradie dans une ou deux jambes il peut s’agir d’un « pincement » du nerf sciatique. Si cela est associé à un engourdissement, une perte de sensibilité ou de motricité il faut consulter un médecin en urgence.

Une augmentation de la douleur la nuit peut être le signe d’une inflammation.

Dans d’autres cas, une douleur du bas du dos peut être associée à une pathologie sous-jacente.

En cas de signes intestinaux, urinaires, fièvre, perte de poids, douleurs thoraciques ou abdominales, incontinence ou a contrario impossibilité d’uriner ou encore de baisse de la sensibilité au niveau du périnée, augmentation de la douleur la nuit ou tout autre signe associé aux douleurs lombaires il faut demander un avis médical.


Bénéfices de la réflexologie plantaire


En cas de douleurs du bas du dos, il est très important de réaliser un questionnaire précis sur la survenue du trouble et sur les habitudes de vie de la personne. En cas de signes associés ou de doute, il est systématiquement demandé au patient de consulter son médecin.


La réflexologie plantaire donne de très bons résultats pour soulager les douleurs de la région lombaire.

Une action précise et prolongée (jusqu’à 5 minutes) est exercée sur le point réflexe correspondant à la zone dorsale douloureuse. Un appui fixe (suivi de mouvements dynamiques) est très efficace sur les réflexes des lombaires.

En analysant les zones du pied, on note très souvent des textures réflexes perturbées au niveau de la zone du psoas et un travail ciblé sur ce réflexe peut avoir une action très rapide (parfois en une séance) sur les blocages du bas du dos et du bassin.

Le travail sur certains points réflexes de la colonne ainsi que sur le psoas peut être assez douloureux pour le patient, et même si un appui assez vigoureux est nécessaire pour obtenir des résultats satisfaisants, il est important de tenir compte de la douleur ressentie et d’adapter la force que l’on applique au cas par cas.

En provoquant une détente générale, la réflexologie permet également de relâcher les tensions musculaires souvent à l’origine de douleurs dorsales.

Pour les douleurs irradiantes dans la jambe, il s’agit d’une atteinte nerveuse et suivant l’ancienneté des troubles le bénéfice attendu demandera plus de temps.

La réflexologie permet aussi d’atténuer les inflammations qui peuvent aussi être une cause de lombalgie.

La stimulation de toute la zone du talon permet de favoriser une bonne circulation sanguine et nerveuse dans le bassin.


Quand on agit sur les réflexes du rachis il est très facile et important de pratiquer une « réflexologie bi-manuelle », cela permet non seulement de travailler les deux pieds en même temps, mais aussi de constamment comparer et de normaliser les textures réflexes entre les deux pieds.

Comme souvent en réflexologie on note une relation entre normalisation des zones réflexes et atténuation des symptômes du patient.


La fréquence des séances est très variable, elle dépend de l’origine et de l’ancienneté des troubles.

Pour un problème musculaire, trois séances rapprochées de 7 à 10 jours et une autre un mois plus tard suffisent généralement à obtenir de bons résultats.

Quand il s’agit d’une douleur irradiante, on peut proposer des séances courtes et rapprochées, idéalement 3 par semaine. Cela est ajustable au cas par cas.



La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle. En cas de doute, parlez-en à votre médecin traitant.


Crédit photo : <a href="https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/personnes">Personnes photo créé par kjpargeter - fr.freepik.com</a>

3,824 vues