Rechercher

Les bénéfices de la réflexologie sur les bouffées de chaleur liées à la ménopause



Il existe une multitude de raisons qui peuvent provoquer des bouffées de chaleur, telles que l’hyperthyroïdie, le diabète, le stress, une maladie hypophysaire, l’andropause, un traitement oncologique ou encore une mauvaise alimentation.

Néanmoins, la cause la plus connue et la plus fréquente reste la période de la ménopause.


Entre 45 et 55 ans environ 70 % des femmes sont concernées par ce trouble. Ce déséquilibre hormonal n’est pas une pathologie, mais reste très gênant au quotidien.

Cela se traduit par une rougeur avec sensation de chaleur au niveau du coup et du visage, le plus souvent accompagné de sueurs et de frissons.


La nuit, les sueurs nocturnes nuisent à une bonne qualité de sommeil et si leurs fréquences augmentent elles peuvent provoquer une fatigue chronique importante.

Quand elles surviennent dans la journée, cela peut avoir des conséquences néfastes sur la vie quotidienne ainsi que dans l’activité professionnelle.


Explication


Au moment de la pré ménopause, la baisse de l’activité des ovaires provoque une diminution de la sécrétion d’œstrogènes (hormones ovariennes) en circulation dans le sang.

En réaction à cette diminution, l’hypophyse (dans le cerveau) sécrète en abondance une hormone (FSH) destinée à l’origine à stimuler la croissance des ovocytes.

C’est cette augmentation importante du taux de FSH qui est responsable de l’apparition des bouffées de chaleur lors de la ménopause.


Apport de la réflexologie


La pratique de la réflexologie plantaire permet une nette atténuation des bouffées chaleur.

La stimulation de points précis aide à une bonne régulation du système hormonal (hypophyse, ovaire, thyroïde et surrénales*) et permet aussi d’activer la circulation sanguine dans la zone du bassin ainsi que dans tout l’organisme.


*Les glandes surrénales permettent la production d’œstrogènes au moment de la ménopause, et la thyroïde à une importance capitale sur le bon fonctionnement des ovaires.


Au niveau du talon, il est très fréquent de trouver des « réflexes perturbés ». Grâce à des pressions manuelles précises, on arrive à les normaliser.

Les changements de textures sur les zones réflexes des pieds d’une séance à l’autre s’accompagnent généralement d’une amélioration nette des bouffées de chaleur.

Pour un effet durable, il est préconisé de faire 3 séances rapprochées de 7 à 10 jours et une quatrième au bout d’un mois.

En cas de reprise des symptômes quelques mois plus tard une seule séance de rappel est le plus souvent suffisante.

En plus de la réflexologie, il est conseillé de réduire sa consommation d’alcool, de cigarette de café et de nourriture épicée.

La pratique de la cohérence cardiaque avec son effet bénéfique sur les stress est également un bon complément.


T§L Réflexologie


Cet article concerne les bouffées de chaleur liées à la ménopause. En cas de doute, consultez votre médecin traitant. La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle.

1,526 vues

© Carol Letanneur

  • Facebook Social Icon
logo-chrysalides.png
Capture d’écran 2019-04-15 à 09.38.00_mo
ART-REFLEX-LOGO.png
logo de l'institut international de réflexologie. Méthode originale Ingham.
LOGO-SPR-2018-BD.jpg