Rechercher

Apport de la réflexologie sur les épaules et le cou

Mis à jour : 7 juil. 2019



Cet article a pour but de montrer l’importance de travailler toute la partie haute du dos (épaule, cou, nuque) en réflexologie plantaire.

Il y a 7 vertèbres cervicales qui supportent le poids de notre tête et qui font la jonction avec le reste du corps. Elles sont constamment sollicitées lors de nos mouvements quotidiens. Les cervicales sont reliées aux épaules par le muscle trapèze. Des tensions dans cette zone peuvent avoir des répercussions sur l’ensemble de l’organisme.


Les contractures musculaires au niveau des épaules et de la nuque peuvent avoir de multiples causes :

· Mouvements répétitifs quotidiens ou lors d’une activité sportive

· Une mauvaise posture de travail ou en regardant un écran chez soi, au bureau

· Position allongée inadaptée

· Stress et tension émotionnels très souvent responsables de tensions musculaires importantes


Les conséquences peuvent êtres multiples et variées, torticolis, migraine, vertiges, épaule gelée, douleur dans les bras, fatigue générale.

En réflexologie plantaire il est très fréquent de constater des « perturbations » au niveau des zones réflexes des épaules, bras, cervicales, et ceinture scapulaire. Il peut s’agir de cristaux, de zones douloureuses ou tendues, spongieuses parfois.

Les zones réflexes concernées se trouvent dans la partie haute du pied qui va de la base des métatarses jusqu’au sommet des orteils.


Le réflexologue peut déterminer de façon très précise les points à stimuler le plus en palpant les tissus et en comparant les textures cutanées entre les deux pieds.

Grâce à des techniques localisées adaptées à chaque partie du pied les zones réflexes se « normalisent » d’une séance à l’autre et parfois même au cours de la séance.

Un travail bi manuel dynamique permet à la fois de travailler, d’harmoniser et de comparer les textures cutanées sur les deux pieds en même temps. Le retour d’information sur le ressenti du patient est primordial à ce moment de la séance.

On constate très souvent la relation entre normalisation des zones réflexes et atténuation des troubles.

Pour les contractures musculaires liées au stress, le bénéfice se ressent souvent dès la fin de la première séance avec une sensation de relâchement de toute la partie haute du dos.

Pour les épaules gelées ou les contractures au niveau de la nuque il est important de comparer l’amplitude des mouvements réalisable en fin de séance et entre deux séances.

En déverrouillant tout le haut du dos, on constate très fréquemment une diminution nette des troubles associés tel que les acouphènes, les maux de tête, mobilité des épaules, fourmillement dans les bras et poignets, vertige.

Les personnes décrivent le plus souvent un état de mieux-être, plus de dynamisme et finalement « moins de poids sur les épaules ».


Pour avoir un effet à moyen et long terme il est conseillé de programmer deux à trois séances rapprochées de 7 à 1O jours suivi d’une séance au bout d’un mois. Ceci est une moyenne qu’il faut adapter à chaque cas.


T§L Réflexologie


Cet article relate le travail du réflexologue sur le haut du dos et concerne surtout des troubles liés aux contractures musculaires, il est évident qu’en cas de traumatisme à l’épaule ou aux vertèbres cervicales, de raideur de la nuque associée ou non à des migraines il est important de consulter un médecin. La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle.

623 vues