Rechercher

Pourquoi la réflexologie plantaire est-elle aussi efficace ?



Le titre de cet article peut sembler provocateur, mais c’est pourtant vrai.

La réflexologie plantaire est très efficace. Mais pour savoir « pourquoi quelque chose fonctionne », le mieux est de se demander « comment cela fonctionne ».

Le but de cet article est d’expliquer comment une bonne pratique de la réflexologie plantaire arrive à soulager un grand nombre de troubles, en aidant à rétablir un bon équilibre physiologique.

Zoom sur une discipline maintenant reconnue par l’OMS comme « pratique complémentaire des soins de santé ».


Explication (volontairement) simplifiée du fonctionnement de la réflexologie plantaire


La réflexologie plantaire est basée sur le principe qu’il existe dans les pieds des zones réflexes qui correspondent à toutes les parties du corps.

La stimulation d’une zone du pied induit un signal nerveux qui est transmis au cerveau puis à l’organe, glande ou région du corps correspondante.


La réciproque est également vraie et c’est ce qui est le plus intéressant pour le réflexologue.

C’est-à-dire que lorsqu’un organe se trouve en « dysfonctionnement » dans le corps on trouve une zone réflexe modifiée correspondante sur le pied.

Il est ainsi possible de repérer les zones réflexes à travailler en priorité, de les stimuler et d’agir ainsi en priorité sur les parties de l’organisme qui en ont le plus besoin.

Grâce à des stimulations efficaces, on peut « normaliser » la zone réflexe, ce qui provoque le plus souvent à une diminution des symptômes liés au dysfonctionnement de la partie du corps concernée.


Important : En réflexologie, un réflexe perturbé lié à « dysfonctionnement » sur une partie du corps indique une zone à stimuler pour permettre à l’organisme de retrouver un bon état physiologique (homéostasie). En aucun cas cela il ne peut y avoir de relation avec une pathologie supposée. Un réflexologue ne fait jamais de diagnostic.


De la théorie à la pratique en séance de réflexologie plantaire


Il est vrai qu’un entretien préalable sur le motif qui a amené la consultation est indispensable, et bien que cela donne des indications, le plus important lors d’une première séance reste la recherche des zones réflexes plantaire ayant une modification de leur texture.

Ce sont les réflexes principaux qu’il faut toujours stimuler en priorité, quels que soient les troubles décrits par les patients, car ils agissent sur les organes, glandes ou parties du corps qui en ont le plus besoin. Leurs localisations peuvent être en corrélation avec les troubles décrits par la personne bien que ce ne soit pas toujours le cas.

Le corps humain doit être vu dans sa globalité, pour cette raison, un « dysfonctionnement » sur un organe peut avoir des conséquences sur une tout autre partie de notre organisme, même sans logique apparente.

La « normalisation » des zones réflexes s’observe souvent entre deux séances, mais aussi parfois pendant la séance.


En plus de cela, le réflexologue va stimuler un ensemble de réflexes secondaires. C’est là que l’entretien préalable prend tout son sens. En effet, en fonction des troubles décrits par le patient le réflexologue applique des protocoles précis qui permettent d’avoir une action plus globale.

Ils agissent sur le système nerveux, le système hormonal et aussi sur d’autres organes et parties du corps qui sont en relation avec les troubles du patient.

Les réflexes secondaires sont stimulés systématiquement, même si leur texture est « normale », bien qu’ils soient travaillés de façon moins intensive que les réflexes principaux.


La stimulation d’un réflexe obéit à certaines règles. La pression doit être juste. Trop faible, elle ne déclenche pas la boucle réflexe et n’a donc aucune efficacité, trop forte elle engendre une résistance qui diminue la réponse réflexe.

Quoi qu’il en soit, une pression juste peut engendrer une certaine gêne ou douleur transitoire qui sera vite oubliée aux vues des répercussions positives sur l’organisme.

Une zone réflexe primaire sera travaillée parfois jusqu’à cinq minutes, et ce plusieurs fois par séance.


Les mouvements de relaxation réalisés tout au long de la séance sont également d’une importance capitale. Ils relâchent la tension du pied, et permettent de mieux localiser les zones réflexes primaires. En plus de cela, ils sont souvent très agréables à recevoir. Il peut arriver dans certains cas, quand les zones de tensions sur la voute plantaire sont vraiment importantes, de consacrer une grande partie de la séance à faire des mouvements de relaxation. Cela permet parfois de soulager certains troubles décrits par nos patients. Bien que, dans ce cas précis il ne s’agisse pas vraiment de réflexologie c’est important de le signaler.



Pourquoi la réflexologie est-elle efficace ?


Nous voici maintenant revenus à notre question de départ et voici un résumé des effets de la pratique de la réflexologie plantaire.

  • La réflexologie agit à distance et de façon très précise sur n’importe quelle partie du corps

  • Un changement des textures sur le pied indique de façon très précise les zones à stimuler en priorité

  • Les réflexes secondaires permettent d’avoir une action complémentaire sur tout l’organisme

La réflexologie plantaire est une pratique qui permet d’avoir une action très précise tout en tenant compte de la personne dans sa globalité.


La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle.

Le réflexologue ne peut pas faire un diagnostic, modifier un traitement ou participer à une décision thérapeutique.

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996.)



0 vue

© Carol Letanneur

reflexologie-montpellier-logo.png
logo-chrysalides.png
Capture d’écran 2019-04-15 à 09.38.00_mo
ART-REFLEX-LOGO.png
logo de l'institut international de réflexologie. Méthode originale Ingham.
LOGO-SPR-2018-BD.jpg

Photos du site: ©Carol Letanneur

  • Facebook Social Icon
logo2.png