Rechercher

Jambes lourdes : Pourquoi la réflexologie plantaire soulage-t-elle aussi bien ?

Dernière mise à jour : juin 30




La sensation de jambes lourdes est un trouble très fréquent qui touche environ 70 % des femmes.

Le plus souvent, il s’agit d’un problème de circulation sanguine, les veines se dilatent et le sang stagne dans les mollets. Cela se traduit par des sensations de picotement, de démangeaisons ou encore d’impatiences dans les jambes…

Plusieurs facteurs peuvent en être la cause : sédentarité, station debout prolongée, surpoids, dérèglement hormonal, hérédité ou encore âge.

La pratique de la réflexologie plantaire donne de très bons résultats dans la diminution de la sensation de jambe lourde. Comme nous allons le voir dans cet article, cela est lié en grande partie à deux facteurs qui agissent par complémentarité.


Note : Quels que soient les symptômes liés aux jambes lourdes, il est important de vérifier qu’il y ait un suivi médical adapté. Pour rappel, la phlébite est une contre-indication absolue à la pratique de la réflexologie plantaire.


Une action locale : l’importance des mouvements de relaxation.


Les différents mouvements de « relaxation » qui sont réalisés lors de chaque séance ont plusieurs rôles. En assouplissant les tensions plantaires, ils permettent de mieux localiser les zones réflexes à stimuler. En plus de cela, ils sont très agréables à recevoir et contribuent à une détente générale. Contrairement aux appuis de réflexologie, le but n’est pas de stimuler une partie précise de l’organisme.

Néanmoins, pour soulager les jambes lourdes les mouvements de « relaxation » ont un rôle capital. Ils agissent localement. Ils sont composés de divers mouvements :

  • Flexion de l’articulation de la cheville

  • Pression rythmée de la voute plantaire

  • Torsion du pied

  • Stimulations autour des malléoles internes et externes

Ces mouvements dynamiques permettent l’activation de pompage du sang dans les veines et favorisent son retour vers le cœur.

Bien que cette première étape soit importante, elle n’est pas suffisante. Il faut en effet s’assurer qu’il n’y a pas de tensions pour que la circulation sanguine puisse se faire dans tout notre organisme : il est inutile d’ouvrir un robinet d’eau si le tuyau est compressé. Le débit serait faible et le tuyau s’en trouverait dilaté.


L’action de la réflexologie sur les tensions au niveau du bassin


En travaillant sur la libération des tensions, principalement musculaires, dans toute la zone du bassin, on favorise la circulation sanguine et ainsi un meilleur retour du sang veineux vers le cœur.

Pour cela, il est important de repérer et stimuler toutes les zones réflexes modifiées au niveau du talon :

  • Faces internes et externes jusqu’aux malléoles

  • Faces plantaires

  • Articulation des chevilles sur leurs faces dorsales

Ce travail doit de faire sur toutes ces zones plantaires. Il n’est pas dans ce cas précis nécessaire de chercher obligatoirement une correspondance réflexe avec un organe précis. Le but est de libérer les tensions pour favoriser une bonne circulation. Sur une première séance, la durée totale pour les deux pieds est d’environ 20 minutes.

Les résultats se ressentent souvent dès la première séance. Il est toutefois conseillé de prévoir trois séances espacées de 15 jours pour obtenir un effet durable.


Le schéma ci-dessous résume les deux actions de la réflexologie sur les jambes lourdes.


D’autres réflexes ?


Lors d’une séance de réflexologie, on agit sur l’organisme dans sa globalité. À ce titre, d’autres zones plantaires seront stimulées. Elles ne peuvent pas être citées dans cet article, car le choix de ces zones réflexes est toujours personnalisé. Elles sont choisies en fonction des différents troubles décrits et de la texture des tissus cutanés plantaires. Cela favorise le retour à un bon équilibre physiologique et peut contribuer également à une amélioration de notre circulation sanguine.


Pour conclure


La réflexologie plantaire est une pratique complémentaire de santé très efficace pour soulager les sensations de jambes lourdes. Une action locale liée à des mouvements dynamiques de relaxation active le retour veineux. L’action réflexologique, en relâchant les tensions du bassin, favorise une bonne circulation sanguine.


La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle.

Le réflexologue ne peut pas faire un diagnostic, modifier un traitement ou participer à une décision thérapeutique.

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996.)




3,417 vues