Rechercher

Comment la réflexologie peut-elle aider à prendre du recul ?



En réflexologie plantaire, tout comme dans d’autres pratiques, certains bénéfices sont mesurables. C’est le cas d’une douleur qui peut être plus ou moins forte, du nombre d’heures de sommeil par nuit, d’une augmentation de la mobilité d’une articulation telle que l’épaule ou la hanche ou encore de la diminution de troubles comme les bouffées de chaleur, les crampes ou impatiences. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive et le but de cet article n’est pas de faire une liste des apports de la réflexologie. Malgré cela, tous ces effets ont un point commun, ils sont quantifiables et mesurables de façon objective.

Par exemple, quand une personne se plaint de douleur au niveau des lombaires avec raideurs associées et qu’elle retrouve davantage de mobilité, suivi d’une atténuation des douleurs, cela est mesurable et objectif.


Par contre, il y a un effet, très fréquent en réflexologie, qui lui n’est pas mesurable, car il est lié à quelque chose de subjectif. C’est la possibilité de prendre plus de recul sur les événements extérieurs, de relativiser les choses, et de se concentrer sur ce qui est important pour soi.

Le but de cet article est de faire le zoom sur un des bénéfices majeurs de la réflexologie plantaire : la prise de recul.


Explication, pourquoi la réflexologie aide-t-elle à prendre du recul ?


Dans notre vie quotidienne, on est constamment soumis aux aléas du monde extérieur et c’est ainsi, l’être humain est fait pour vivre en société.

Cet environnement, fruit d’un savant mélange de relations familiales, amicales ou professionnelles influence notre façon de penser, de réagir et de faire des choix face aux divers événements qui se présentent à nous.

Ce dernier prend parfois de plus en plus de place et peut devenir trop « pesant », « lourd à porter ». L’accumulation de ce que l’on nomme généralement « facteurs de stress » fait qu’il devient de plus en plus difficile de se concentrer sur ce qui est vraiment important et cela peut provoquer des réactions inappropriées face à des événements à l’origine mineurs et sans réelle importance. L’image très connue de la goutte d’eau qui fait déborder le vase prend ici tout son sens.


Par le biais des systèmes hormonal et nerveux, notre organisme réagit au stress, provoquant ainsi tout un tas de réactions en chaine.

C’est ainsi que ce surplus de stress peut être responsable de divers troubles sur l’organisme tels que la fatigue chronique, les courbatures, tensions musculaires, problèmes digestifs, cardiovasculaires, cutanés, immunitaires…

Ce sont des troubles qui sont identifiables, car ils sont descriptibles. Ils sont souvent la cause qui motive les séances de réflexologie. La pratique de la réflexologie plantaire est d’ailleurs d’une efficacité redoutable sur tous les troubles liés au stress.




Mais quand est-il des facteurs extérieurs ?

C’est évident, aucun thérapeute ne peut agir directement sur l’environnement externe à la personne. Les problèmes de surcharge de travail, de relationnel dans la sphère familiale ou amicale, de maladie d’un proche ou de soi-même (liste non exhaustive) sont liés le plus souvent aux hasards et aux aléas de la vie.


Par contre, il est tout à fait possible d’avoir une action sur la réaction de l’organisme face aux facteurs de stress. En travaillant de façon soutenue et lors de chaque séance les zones réflexes liées aux systèmes hormonaux et nerveux (central, autonome et périphérique), on obtient une action globale. Il est alors souhaitable de stimuler les zones réflexes correspondantes, quel que soit le motif de la séance. En procédant ainsi le réflexologue contribue au retour à un meilleur équilibre physiologique et cela a comme conséquence une réaction de l’organisme mieux adapté aux facteurs de stress.


Il est ainsi possible de mieux faire le « tri dans ses idées », de ne plus être atteint par les événements mineurs qui occupent trop souvent nos pensées pour rien. Enfin, cela permet de gérer efficacement et avec plus de discernement ce qui est vraiment important pour soi.

Prendre plus facilement du recul a comme conséquence une augmentation de la durée de l’atténuation des troubles. Cela préparera mieux l’organisme à se protéger des sources de stress extérieures qui en sont une des principales causes.

Ce bénéfice est souvent décrit au bout de quelques séances et parfois même dès les jours suivants la première séance.


Pour conclure


La facilité à prendre plus de recul est un des bénéfices majeurs de la réflexologie plantaire, et bien que ce soit un effet subjectif c’est un indicateur important de l’efficacité des séances, car c’est le signe d’un retour à un bon équilibre physiologique.


La réflexologie ne se substitue pas à la médecine conventionnelle.

Le réflexologue ne peut pas faire un diagnostic, modifier un traitement ou participer à une décision thérapeutique.

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996.)



0 vue

© Carol Letanneur

  • Facebook Social Icon
logo-chrysalides.png
Capture d’écran 2019-04-15 à 09.38.00_mo
ART-REFLEX-LOGO.png
logo de l'institut international de réflexologie. Méthode originale Ingham.
LOGO-SPR-2018-BD.jpg